Cinq piliers pour un projet de tri réussi

À première vue, le tri dans votre organisation paraît simple mais, dans la pratique, il représente souvent un défi. Avec ces cinq piliers, vous posez des bases solides pour un projet de tri réussi : engagement, monitoring, infrastructure, implication et logistique.

1. ENGAGEMENT

L’engagement de la direction est crucial pour la réussite de votre projet de tri. La direction doit comprendre la raison de l'importance du tri et montrer qu’elle soutient le projet. Il convient aussi de désigner un responsable pour le projet et de prévoir suffisamment de moyens, tant humains que financiers.

CONSEIL:

Demandez à votre direction d’afficher clairement son engagement, via une déclaration d’intention à l’accueil, mais aussi en assistant à la réunion de lancement de votre projet.

2. MONITORING

Analysez la situation actuelle.

Quels types de déchets y a-t-il ? Lesquels doivent être triés ? De quelles quantités parle-t-on ? Pensez aussi à votre public cible. S’agit-il uniquement de collaborateurs ou recevez-vous aussi des visiteurs ? Y a-t-il des groupes cibles spécifiques, comme des enfants ou des allophones, qui nécessitent une approche de communication spécifique ? Vos plans deviennent ainsi plus concrets et vous évaluez plus efficacement ce dont vous aurez précisément besoin.

Suivez de près les résultats.

Une fois que vous avez commencé, il est important de suivre attentivement votre projet de tri. Analysez la qualité des flux collectés et inventoriez les problèmes les plus fréquents. Impliquez le personnel d’entretien et tenez également compte de leurs constatations. Passez des accords adéquats avec le collecteur de déchets afin d’obtenir les informations nécessaires (voir aussi le pilier Logistique). Examinez ensuite ses rapports et factures. Suivez en outre les quantités collectées pour chaque flux de déchets.

CONSEIL: Motivez vos publics cibles et communiquez par après un feed-back

Communiquez les résultats de votre projet de tri à aux collaborateurs et visiteurs. Indiquez la quantité triée et l'évolution de la qualité. Vous parvenez ainsi à motiver tous ceux qui trient correctement et  les derniers indécis à votre cause. Attirez aussi immédiatement l’attention sur quelques points d’amélioration. Par exemple, les canettes et bouteilles doivent être vides afin qu'elles puissent bénéficier d'une nouvelle vie.

3. INFRASTRUCTURE

Un choix réfléchi et un agencement intelligent des poubelles permettent à chacun de trier correctement avec plus de facilité. Les petits détails font la différence.

Il existe des poubelles de toutes tailles et sortes (voir liste des fournisseurs). Réfléchissez bien à votre choix et tenez compte de la quantité et du type de déchets présents. Optez de préférence pour des poubelles adaptées à chaque type de déchets : un orifice d’insertion rond est idéal pour les PMC, une poubelle munie d’une fente est parfaitement adaptée au papier. De cette manière, vous évitez que les utilisateurs se trompent de poubelle. Prévoyez aussi suffisamment de poubelles, idéalement aux endroits où les personnes mangent, boivent ou se réunissent souvent : dans la cafétéria, à l’emplacement des distributeurs de boissons, dans les salles de réunion, à la réception, etc.

CONSEIL: Regroupez les poubelles en beaux îlots de tri

Rapprochez le plus possible les différentes poubelles les unes des autres, sous forme d'îlots de tri. De cette manière, chacun verra immédiatement qu'on trie ici et que les déchets ne sont pas tous jetés dans la même poubelle. Les îlots rendent les poubelles plus visibles et permettent de les vider plus facilement. Veillez à ce que les zones de tri restent propres et attrayantes, pour donner envie aux gens de trier.

Apposez une communication claire sur chaque poubelle

Indiquez clairement quel déchet correspond à quelle poubelle et prévoyez un étiquetage clair sur chacune d’entre elles. Vous pouvez utiliser à cet effet les autocollants de Fost Plus. La solution idéale est une combinaison de pictogrammes et de textes. Mettez les poubelles aussi en évidence grâce à l'usage des codes couleurs que nous connaissons tous déjà : bleu pour les PMC, gris ou noir pour les déchets résiduels, jaune pour le papier-carton et vert pour le verre. Pour les poubelles PMC, utilisez uniquement les sacs PMC bleus officiels.

4. IMPLICATION

Informez les collègues, clients et visiteurs

Trier représente un changement important sur le plan des habitudes de vos collaborateurs. Ne vous attendez donc pas à ce que chacun se mette à trier spontanément.

Une bonne communication est essentielle. Signalez à vos collaborateurs qu’ils peuvent (et doivent) désormais trier leurs déchets et précisez les modalités. Utilisez pour cela tous les canaux possibles : e-mail, bulletins d’information internes, médias sociaux, etc. Si nécessaire, inspirez-vous de nos e-mails standards, téléchargez : l'e-mail informatif, l'e-mail instructif, l'e-mail pour corriger ou l'e-mail pour féliciter. La réunion du personnel est l'occasion idéale pour lancer votre projet de tri. Noubliez pas de communiquer clairement aux visiteurs, clients ou fournisseurs qu’ils doivent aussi trier. Pour ce faire, vous pouvez utiliser nos affiches.

CONSEIL: Maintenez un haut niveau de motivation et n’oubliez pas l’équipe de nettoyage !

Une fois que vous avez commencé à trier, n'oubliez pas de continuer à motiver vos collaborateurs. C’est un élément crucial du processus de changement.

Informez également les équipes de nettoyage et les collaborateurs en charge de l’entretien – tant internes qu’externes - de vos intentions. Montrez-leur ce qu’ils doivent faire avec les différentes poubelles et quels sacs et conteneurs de collecte ils utilisent à cet effet dans les locaux destinés aux poubelles. Pour les PMC, seuls les sacs bleus officiels entrent en ligne de compte. Rafraîchissez également leur connaissance des règles de tri via notre module d’e-learning en ligne.

5. LOGISTIQUE

Quand vous triez les PMC à la source, vous voulez naturellement qu’ils soient recyclés. Désignez, dans ce but, un collecteur de déchets agréé.

Suivez attentivement l’intégralité de la chaîne, des personnes chargées de vider les poubelles au partenaire en gestion des déchets qui procède à la collecte des fractions. Assurez-vous que les différentes fractions restent séparées tout au long de la chaîne et se retrouvent dans les conteneurs adéquats, y compris au moment d’être collectées.

Prenez contact avec un opérateur affilié. La plupart des entreprises et organisations font appel à un opérateur affilié pour la collecte et le traitement de leurs PMC ainsi que des autres fractions de déchets. Dans certains cas, adapter le contrat actuel avec votre partenaire en gestion des déchets se révèle suffisant. Accordez aussi l’attention nécessaire au contrat conclu avec ce dernier : adaptez la fréquence de la collecte à vos besoins réels, et demandez un aperçu régulier des quantités collectées ainsi que de la qualité de chaque flux de déchets triés.

Les entreprises et organisations plus petites, avec des quantités de déchets relativement limitées, peuvent bénéficier de la collecte communale.

Consultez la liste des opérateurs affiliés, proposant un contrat « PMC-entreprises ».

CONSEIL:

Discutez à intervalles réguliers des résultats du tri – tant des quantités collectées que de leur qualité – avec votre collecteur de déchets. Demandez-lui aussi d’utiliser les sacs officiels pour les « PMC-entreprises ».